Magdala

  1. Accueil
  2. » Magdala
Magdala
Address:
ISRAËL
Description:

Magdala en Galilée au pied du Mont Arbel

Ancienne ville de Galilée assimilée aujourd’hui à l’actuelle ville de Migdal, Magdala est associée, chez les chrétiens, à l’un des principaux personnages féminins du Nouveau Testament : Marie de Magdala ou Marie la magdaléenne.

Située sur la rive sud du Lac de Tibériade, le site archéologique de Magdala a été identifié par les chercheurs comme étant la ville de Migdal citée à plusieurs reprises sous différents noms dans les Talmud de Babylone et de Jérusalem : Migdal Nunaya (“tour des poissons”) et Migdal Sebayah (“tour des teinturiers”). Son nom grec “Tarichae” a été identifié par les archéologues et chercheurs notamment grâce aux écrits de Flavius Josèphe. Il a ainsi pu être établie que la ville de Magdala (Migdal) et de Tarichae ne sont qu’une seule et même ville juive.

Celle-ci se tenant au bord du lac du Kinneret (appelé également lac de Tibériade ou Mer de Galilée), s’y est déroulée une grande bataille navale en 67 à la suite de quoi la ville tomba aux mains des dirigeants romains Vespasiens et Titus qui plus tard arrivera à Jérusalem et détruira le Temple en 70.

L’histoire de la ville

Selon les résultats de différentes recherches et fouilles réalisées par la Custodie franciscaine dans les années 70, Magdala aurait été un important port de pêche sur la rive sud du lac de Tibériade. En effet, y ont été découverts les restes d’un port antique avec ce qui pourrait être un phare, ainsi qu’un immense marché confirmant la réputation de la ville pour ses importantes conserveries de poissons d’eau douce à l’époque romaine-byzantine.

Plus tard en 2009, de nouvelles fouilles archéologiques ont été entreprises sur le site de Magdala permettant de mettre à jour l’une des 7 synagogues découvertes dans le pays datant de la période du Second Temple. Cette synagogue très particulière ainsi que l’ensemble du site archéologique et moderne de Magdala est l’un des lieux les plus visités de la région.

La terre natale de Marie-Madeleine

La cité de Magdala serait le lieu d’origine de Marie-Madeleine, celle qui est évoquée dans les évangiles sous le nom de Marie de Magdala ou Marie la Magdaléenne. Ce personnage clé de la vie et de la mort de Jésus est d’abord présentée dans l’évangile de Saint Luc comme celle que le seigneur délivra de sept démons.

Souvent assimilée à la femme de mœurs légères que le Christ sauva de la lapidation, Marie de Magdala fit ensuite partie des femmes qui restèrent au pied de la croix après que les disciples se soient enfuis. Et c’est à elle que Jésus apparut en premier après sa résurrection. Elle fut ainsi la première messagère de la Résurrection du Christ, ce qui lui vaut d’ailleurs le surnom « d’apôtre des apôtres ».

La visite des lieux

Dans l’actuelle Migdal, vous pourrez visiter les ruines de l’antique cité portuaire de Magdala, avec ce qui reste de sa tour et de son marché aux poissons. Riche en symboles, une visite de la cité où a vécu Marie de Magdala vous permettra également de percevoir toute la dimension historique et religieuse de ce lieu qui accueille aujourd’hui aussi bien des pèlerins catholiques, que des protestants ou des juifs.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send message to listing owner