Nvidia rachete le fabricant de puces israélien Mellanox TechnologiesLe fabricant de puces américain Nvidia a annoncé qu’il allait racheter son homologue israélien, Mellanox Technologies, pour la coquette somme de 6,7 milliards de dollars. Ainsi, Nvidia va se renforcer dans le domaine des puces pour centres de données. Un autre acteur majeur était dans la course pour racheter Mellanox Technologies, et pas des moindres puisqu’il s’agit du groupe Intel. L’offre de Nvidia était plus alléchante que celle d’Intel estimée à “seulement” 6 milliards et de Xilinx à 5,5 milliards de dollars. Mellanox Technologies va donc passer sous pavillon américain d’ici la fin de l’année 2019. Cet exemple en est un parmi d’autres de la Start Up Nation qu’est Israel. Cette dernière cumule les fameuses Exits, ces start up qui grossissent et qui attisent les convoitises des plus grands groupes mondiaux et vendues à coups de millions voire milliards de dollars.

Un exit à 6,7 milliards de dollars pour l’israélien Mellanox Technologies

En mettant la main sur le groupe de puce israélien Mellanox Technologies, le géant Nvidia réalise sa plus grosse acquisition de son histoire. Pour ce faire, il va dépenser un peu moins de 7 milliards de dollars pour racheter son homologue de Terre Sainte. Créé il y a 25 ans, Nvidia réalise son plus gros achat en mettant la main sur le spécialiste des solutions et composants pour data centers. Les autorités américaines de régulation doivent donner leur feu vert pour que la transaction se fasse d’ici la fin de l’année 2019. Nvidia connait bien Mellanox Technologies puisqu’ils ont collaboré à quelques reprises par le passé. Ainsi, les Nvidia et Mellanox Technologies avaient travaillé ensemble sur les deux plus gros supercalculateurs du monde, Sierra et Summit. IBM avait construit avec la participation des groupes américain et israélien et ces supercalculateurs étaient utilisés par le ministère américain de l’Energie.

Soit dit en passant que l’Etat juif va toucher grâce à cette méga vente la modique somme de 948 millions de shekels. Quant à Eyal Waldman, fondateur du groupe, il devrait empocher 905 millions de shekels. Une belle somme pour ce quinquagénaire qui pourra pleinement profiter d’une retraite bien méritée.

Israel est une Exit Start Up Nation

Le rachat du groupe Mellanox Technologies à coups de milliards de dollars par des sociétés étrangères n’est qu’un exemple parmi d’autres. En effet, en 2017, Intel a racheté le groupe israelien Mobileye pour 15 milliards de dollars. Idem pour l’israélien NeuroDerm racheté par Mitsubishi Tanabe par le groupe pharmaceutique japonais Mitsubishi Tanabe Pharma pour 1,1 milliard de dollars. Le plus connu au monde reste l’israélien Waze qui a été revendu pour 1,15 milliards de dollars au groupe Google. En effet, l’application de navigation communautaire Waze est le GPS gratuit le plus utilise au monde et l’Exit avait fait grand bruit dans le monde. On pourrait également citer la vente d’Argus Cyber Activity à Continental pour 400 millions de dollars.

La Start Up Nation israélienne n’a pas fini de surprendre et a encore de beaux jours devant elle.