Concours de l'Eurovision 2019 remporté par le Hollandais Duncan LaurenceL’Eurovision 2019 est terminé et l’heure est au bilan. Autant dire que ce fut un des plus grands si ce n’est le plus grand événement jamais réalisé depuis l’existence de l’Eurovision. En effet, grâce à la victoire de Neta Barzilai lors du concours de l’Eurovision 2018 à Lisbonne (Portugal) en 2018, Israël a organisé la version 2019.

Pour la 64ième édition de ce concours, Israël a mis les petits plats dans les grands tant pour accueillir les milliers de touristes que pour en mettre plein la vue aux 200 millions de téléspectateurs. Le show fut au rendez-vous et tout s’est déroulé comme sur du papier à musique. Autant dire que les membres du BDS qui ont eu le courage de regarder l’Eurovision devant leur télé ont eu de fortes crises d’urticaire.

L’Eurovision 2019 en Israël fut un succès planétaire et salué par la presse internationale.

Eurovision Village sur la promenade de Tel Aviv : un lieu à couper le souffle

Pour vivre le concours de l’Eurovision comme il se doit, il fallait se rendre à l’Eurovision Village qui se tenait devant l’Hôtel David Intercontinental de Tel Aviv. Des dizaines voire des centaines de milliers de personnes se sont données rendez-vous sur cet espace super encadré par tous les corps de sécurité (police, police des frontières, gardes de sécurité privé, etc). Il y avait des stands de falafel, sushis, kabab et bien d’autres spécialités indienne, thaïlandaise et française et j’en passe.

Des stands à perte de vue. Probablement, 70 voire 100 stands accueillaient les gens dans une ambiance bon enfant et des DJ venus des 4 coins de la planète se relayaient aux platines. Sur le plan financier, les stands ont décroché le jackpot notamment le chef Haim Cohen avec son restaurant Yaffo-Tel Aviv qui a fait un carton plein.

Cet événement en a mis plein la vue aux touristes venant principalement d’Europe (ou Australie et Russie) pour soutenir leur candidat. Le climat idéal permet de fêter comme il se doit se type d’événement ce qui n’est pas donné à bien d’autres pays européens. Nous avons eu le plaisir de discuter avec des touristes italiens, français, anglais et portugais. Certains d’entre eux sont de vrais fans de l’Eurovision et assistent au concours chaque année. Tous s’accordent à dire que ce fut le meilleur Eurovision auquel ils ont assisté. L’heure était à la fête à Tel Aviv et locaux et touristes ont partagé des moments uniques.

Show inoubliable un peu gâché par des actes politiques

Une vidéo de Neta Barzilai aux commandes d’un avion El Al ouvrait les festivités. Une organisation au millimètre près parfaitement mise en place par des spécialistes de l’événementiel. Les 4 maîtres de cérémonies Erez Tal, Assi Azar et les sublimes Lucy Ayoub et Bar Refaeli ont parfaitement rempli leur mission. La présentation des chanteurs a mis en avant les magnifiques paysages et lieux à visiter en Israël via des vidéos notamment depuis des drones qui ont capturé des paysages à couper le souffle. Tout fut parfait. Le groupe islandais avait fait parler de lui avec ses positions pro palestiniennes et avait proposé à Benjamin Netanyahu de participer à un combat de lutte islandaise. C’est dire la bassesse d’esprit des membres du groupe Hatari. On s’attendait donc à ce qu’un clash vienne se produire en direct live. Ce ne fut pas lors de leur prestation sur scène mais lors des remises des points. Deux écharpes représentant le drapeau palestinien ont été montrés et la sécurité s’est empêchée de leur prendre. Ce fut un tollé international. Cet acte politique pourrait coûter cher à l’Islande qui ne devrait pas participer à l’édition 2020.

Quant à la prestation de Madonna, ce fut un échec retentissant. La chanteuse a chanté faux et sa performance vocale a été décriée par la presse internationale. Le Daily Mail a titré “Zéro pointé ! À l’Eurovision 2019, Madonna était aussi essoufflée qu’une mamie avec une prothèse au genou”. C’est dire. Madonna a repris Like a Virgin, et un extrait de son nouvel album, Future. La chanteuse s’est produite à Tel Aviv faisant fi aux pressions du BDS. Madonna habillée par Jean-Paul Gaultier a arboré un cache œil à la Moshe Dayan.

Quant à ses danseurs équipés d’un masque à gaz rappelaient les dures heures de la guerre du Golf. A la fin de sa représentation, un danseur avec un drapeau israelien au dos et une danseuse avec un drapeau palestinien se tenaient la main. Cette mise en scène n’a pas plus aux organisateurs et à l’European Broadcasting Union qui n’étaient pas au courant de cet acte politique. Là aussi, hormis la piètre performance de Madonna, la presse a tiré à boulets rouges sur la diva.

Enfin, les bookmakers avaient vu juste puisqu’ils donnaient gagnant le hollandais Duncan Laurence. Quant à Kobi Marimi, il occupe la 23ième place, un classement décevant pour une performance de grande qualité. Rendez-vous en 2020 à Amsterdam pour la 65ième édition de l’Eurovision 2020.